canal carpien

Canal carpien : des fourmis au bout des doigts
Fourmillements, engourdissement progressif ou encore sensation de décharge électrique dans les 3 ou 4 premiers doigts de la main, figurent parmi les signes classiques du syndrome du canal carpien. Si les infiltrations suffisent souvent à diminuer les symptômes, il faut parfois se résoudre à l’intervention chirurgicale. Gros plan sur le plus fréquent des syndromes « canalaires ».
> Défilé osseux inextensible
 Coincé en arrière par les 8 os carpiens du poignet et en avant par un épais ligament indéformable, le ligament annulaire antérieur, le nerf médian qui chemine en avant du poignet, a bien du mérite à se frayer un chemin pour arriver aux doigts qu’il innerve. D’autant que le canal qu’il emprunte, le fameux "canal carpien", est également le passage obligé pour de nombreux tendons et autres nerfs. Toute maladie ou situation qui a tendance à rétrécir le canal carpien est donc susceptible d’irriter le nerf médian.
Apanage de la femme aux abords de la cinquantaine, le syndrome du canal carpien concerne également certaines professions qui nécessitent un travail manuel répétitif et rapide (conduite automobile, travail sur un clavier...) ou encore imposant des vibrations. Cette affection figure, d’ailleurs, au tableau 57 des maladies professionnelles. Des maladies aussi diverses que l’amylose, le diabète ou l’hypothyroïdie peuvent également s’accompagner d’un tel syndrome.

 Des signes classiques
Les médecins hésitent rarement tant les signes, nocturnes le plus souvent, sont typiques. L’atteinte touche parfois les deux mains. Il s’agit de fourmillements ou de picotements ("acroparesthésies") des extrémités des 3 ou 4 premiers doigts, accompagnés par des sensations douloureuses semblables à des décharges électriques qui peuvent même remonter jusqu’à l’épaule, ou par des engourdissements de ces mêmes doigts. La percussion ou la compression de la face antérieure du poignet et le froid réveillent les symptômes alors qu’au contraire, secouer la main ou la passer sous l’eau chaude les atténuent. Ce n’est que lorsque le diagnostic est douteux ou avant une intervention chirurgicale qu’il convient de pratiquer un électromyogramme, afin de détecter un ralentissement de la conduction nerveuse du nerf médian, synonyme de compression.
Si rien n’est fait, une impotence va s’installer progressivement. Aux douleurs vont s’associer des difficultés motrices, c’est-à-dire une perte de force des doigts et un déficit sensitif qui peuvent laisser des séquelles, atrophie musculaire des muscles du pouce par exemple.

 Traitement bien codifié
Il faut toujours commencer le traitement d’un syndrome du canal carpien par des soins médicaux qui comportent des infiltrations de corticoïdes (pas plus de 2, espacées d’un mois) associées au port d’une attelle amovible d’immobilisation nocturne pendant un mois. Efficace dans l’ensemble, il ne faut pourtant pas se précipiter sur les infiltrations car un syndrome du canal carpien sur trois disparaît spontanément sans traitement ! Si les symptômes persistent ou s’aggravent, c’est-à-dire lorsqu’un déficit moteur ou sensitif apparaît, il faut se résoudre à une intervention chirurgicale en ambulatoire, sous anesthésie locale ou régionale. Le chirurgien a également la possibilité de procéder à une endoscopie. L’intervention consiste à sectionner le ligament annulaire. L’amélioration est immédiate.

 

Adresse complète du CE THYSSENKRUPP
Dossiers
Prevoyance
Maladie Professionnelle
Harcèlement
Congé sabbatique
Procédures administratifs lors d’un décés
Procédure de surendettement
Sécurité et condition de travail (CHSCT)
Mutuelle Préviade Santé.
canal carpien
Comment obtenir un mi-temps thérapeutique ?
Les maladies professionnelles
Les troubles musculo-squelettiques
Règles particulières aux salariés devenus physiquement inaptes à leur emploi
Faire reconnaître une maladie professionnelle
Tableaux des maladies professionnelles
Nouvel article
Tableau des maladies professionnelles 57
 
Accueil 
Photos 
Archives 
Contacts 
 
 

Aucun document pour cet article

 
Libellé Lien